Le 21 mars 2018, des sociétaires de la SALSA ont visité le Centre de restauration des Œuvres d’Art

De son vrai nom « Centre régionale de restauration & de conservation des oeuvres d’arts » (CRRCOA), cette structure est quasiment unique en France.

Certes, il existe d’autres ateliers de ce genre, mais sur une ou deux compétences, alors que le Centre de Vesoul, situé 5A route de Saint-Loup, c’est-à-dire dans l’enceinte de l’ancienne école normale, peut intervenir sur tous les supports artistiques existants, que ce soit le mobilier, les sculptures, les peintures ou les textiles.

Il rassemble une dizaine de professionnels, qui, eux-mêmes se forment aux techniques sans cesse nouvelles, mais forment aussi les autres professionnels ou les universitaires spécialisés. Ils conseillent les collectivités et les particuliers soucieux de préserver le patrimoine.

Aubert Gérard et son épouse dirigent, depuis l’origine (1985), ce Centre avec une compétence inégalée en France, qu’ils ont su encore renforcer en s’adjoignant les services des plus grands spécialistes français, des peintures, des sculptures, des travaux artistiques sur tous supports, des plus anciens aux plus modernes.

Lors de notre visite, nous avons vu, sur les tables de travail, une sculpture contemporaine en plâtre, de grands santons, une sculpture en bois de 3 mètres de haut (Belfort), une statue en pierre (XVe s.) de saint Paul de l’église de Cramant (Jura), une de saint Jean-Baptiste, une vierge à l’enfant (XIIIe s.) de Salins-les-Bains, deux sculptures de Bartholdi au nettoyage, un chemin de croix (cathédrale de Belfort), voué à la benne (!), une statuette en marbre de Louis XVII, le retable en bois de la cathédrale de Rennes, un immense tableau de Besançon, une fontaine en fer de Rougemont (Doubs), etc. Un inventaire à la Prévert, avec la finalité de restaurer durablement ces œuvres exceptionnelles.

Le directeur, Aubert Gérard (à gauche sur la 1ère photo), a guidé la visite avec passion.

          

          

L’ensemble et un détail du retable de la cathédrale de Rennes.

Mme Gérard explique les contraintes physiques de manœuvres d’énormes statues.

Les trois niveaux d’intervention du Centre sont :

1 – la conservation préventive, par une action directe sur le bien culturel, étude, histoire et analyse du bien qui conduit à un bilan, des conseils et une expertise (avec du matériel sophistiqué) permettant au propriétaire d’effectuer le bon choix ; dans cette phase, le Crrcoa forme des personnels et crée des cahiers des charges en fonction du bien et des travaux à effectuer ;

2 – la conservation curative comprend une analyse de la matière, de ses altérations et des solutions pour y remédier ; c’est ensuite au propriétaire de décider de la suite à donner en fonction de ses moyens ;

3 – la restauration consiste à intervenir sur les biens endommagés pour leur rendre au maximum leur intégrité initiale, esthétique, historique et physique. La majorité des supports traités sont attaqués par des insectes qu’il faut déterminer pour les combattre définitivement.

Le Centre possède des appareils et des machines importants et rares pour l’expertise et la réparation des œuvres.

Il a toujours réussi à s’autofinancer, mais les restrictions budgétaires des donneurs d’ordre, souvent (pour ne pas dire toujours) des collectivités publiques ont tendance à se restreindre depuis une dizaine d’années.

Il souhaite intervenir sur tous les chantiers où le patrimoine est en danger et l’un de ses buts est de sensibiliser le public à cette sauvegarde. La SALSA, par sa section « patrimoine » est une alliée précieuse.

Contacts tél. : 03 84 76 63 30 ; télécopie : 03 84 76 87 52 ; courriel : crrcoa@wanadoo.fr ; site : www.crrcoa.fr .

  • Actualités
  • Patrimoine

La revue n° 110 est partie le vendredi 24 juillet 2020

Pour rattraper le retard de parution et en mettant à profit sa période de...

Les Haut-Saônois dans la guerre de Septante et sous l’occupation allemande de 1870-1871

Appel à communication À l’occasion du 150e anniversaire de la...

Croix, calvaires et petits oratoires du canton de Gray

par André MAGNIN en souscription jusqu’au 31 août 2020 34 €...

Au cœur des actes : décès et sépultures sous l’Ancien régime

Le livre de Guylaine Fischer-Jourdain « Au cœur des actes :...

Revue n° 109 est partie le 23 juin 2020

Prête juste avant le confinement, cette revue n° 109 est restée bloquée...

Congrès d’archéologie à Vesoul, du 10 au 15 septembre 2020

Église Saint-Georges de Vesoul Les responsables de la Société...

Décès de Denis Grisel

Le président de la SALSA, Denis Grisel est décédé ce mercredi 13 mai...

Colloque de la Fédération des Sociétés Savantes de Franche-Comté – Poligny – 3 et 4 avril 2020

POLIGNY COLLOQUE DES 3 ET 4 AVRIL 2020 Fédération des Sociétés savantes...

Assemblée générale de la SALSA, le samedi 8 février 2020

Vous pouvez adresser au secrétariat un pouvoir pour cette...

La revue n° 110 est partie le vendredi 24 juillet 2020

Pour rattraper le retard de parution et en mettant à profit sa période de...

Croix, calvaires et petits oratoires du canton de Gray

par André MAGNIN en souscription jusqu’au 31 août 2020 34 €...

Revue n° 109 est partie le 23 juin 2020

Prête juste avant le confinement, cette revue n° 109 est restée bloquée...

Congrès d’archéologie à Vesoul, du 10 au 15 septembre 2020

Église Saint-Georges de Vesoul Les responsables de la Société...

Le samedi 14 décembre 2019, vente annuelle de livres à la SALSA

Les visiteurs cherchent le livre rare ! Le samedi 14 décembre 2019,...

Vendredi 22 novembre 2019, la revue n° 108 est partie au courrier.

Le vendredi 22 novembre 2019, la revue n° 108 a été expédiée par La...

Vendredi 5 juillet 2019, la revue 107 est partie.

L’orgue de la basilique Notre-Dame de Gray ÉDITORIAL...

Author: Directeur

Share This Post On