Samedi 10 septembre 2016, conférence de Jacques Mourant sur « les paysages champêtres haut-saônois du XIXe s. »

salsaconference2016_09_10e Jacques Mourant au cours de son exposé.

Vue d’une partie de l’assemblée attentive.

salsaconference2016_09_10f


SalsaConférence2016_09_10dSalsaConférence2016_09_10c

Parcellaires d’Echenoz-la-Méline en 1800                   –               Parcellaire actuel dans la campagne haut-saônoise

LES PAYSAGES CHAMPÊTRES HAUT-SAÔNOIS DU XIXe SIÈCLE

Au xxe siècle, les champs présentaient trois caractéristiques : ils étaient constitués de longues parcelles étroites, en lanières ou « lames de parquet » ; on y pratiquait la rotation triennale des cultures, une année du blé, l’année suivante de l’avoine, la troisième année, pommes de terre, ou betteraves, ou trèfle ; les champs d’un village étaient rassemblés en trois « pies », chacune d’elles dédiée à une année et une seule à la rotation triennale.

Des parcelles parallèles de même longueur, souvent comprise entre 200 et 300 mètres, dites en « lames de parquet », formaient un « canton » de 2 à 20 hectares, comme le montrent les cadastres napoléoniens de toutes les communes haut-saônoises. Ce « canton », appartenant à l’origine à un seul propriétaire, avait été partagé (dans le sens de la largeur) à chaque génération entre les héritiers, pour certains depuis le xive siècle. Les parcelles « en lames de parquet » disparurent totalement à la fin du xxe siècle, lorsque le « labour à plat » remplaça le « labour en planches ».

Les cultures du blé et de l’avoine sont notées dès 1128 à Champoux (25) ; la rotation triennale à Cornot et Marast en 1257. Les cultures de la troisième année n’apparurent qu’au xixe siècle ; auparavant, la terre était laissée en repos (jachère). La « vaine pâture » se pratiquait sur la jachère au printemps et sur les terres ensemencées de l’enlèvement des moissons jusqu’aux nouvelles semailles. Elle fut supprimée en 1889. La rotation triennale disparut à la fin du xxe siècle, après l’introduction massive des engrais et des produits phytosanitaires.

Jusqu’au début du xve siècle, l’unité de culture fut le « canton ». Au xvie siècle, le morcellement des parcelles, qui rendait la « vaine pâture » de plus en plus difficile, conduisit les communautés à organiser leur territoire en « pies », comme à Pesmes, où elles sont notées en 1561. La transformation de terres céréalières en bois ou en herbages vers 1900 déséquilibra les « pies » et les fit disparaître.

SalsaConférence2016_09_10b

SalsaConférence2016_09_10a

  • Actualités
  • Histoire

le 5 novembre 2018, «La Haute-Saône dans la Première Guerre mondiale» est présenté par le préfet.

Lundi 5 novembre 2018, en début de soirée, environ 80 personnes avaient...

Mardi 20 novembre 2018, la revue n° 105 est partie

Mardi 20 novembre 2018, la revue n° 105 de la SALSA a été déposée à La...

Dimanche 9 décembre 2018 Musée de Vesoul Expo « Dyverneresse »

Le musée Georges-Garret vous invite à venir visiter l’exposition...

Samedi 13 octobre 2018, Pierre-Marie Guéritey a présenté une conférence sur les Callinet, facteurs d’orgues.

Samedi 13 octobre 2018, Pierre-Marie Guéritey, docteur–ingénieur de...

À partir du mardi 18 septembre 2018, Denis Grisel a repris les COURS de PALÉOGRAPHIE

Après le succès des formations depuis le printemps 2017, Denis Grisel a...

Programme septembre-décembre 2018 des Archives départementales de la Haute-Saône

Voici le programme des animations qu’offrent les Archives...

le 5 novembre 2018, «La Haute-Saône dans la Première Guerre mondiale» est présenté par le préfet.

Lundi 5 novembre 2018, en début de soirée, environ 80 personnes avaient...

Mardi 20 novembre 2018, la revue n° 105 est partie

Mardi 20 novembre 2018, la revue n° 105 de la SALSA a été déposée à La...

Samedi 13 octobre 2018, Pierre-Marie Guéritey a présenté une conférence sur les Callinet, facteurs d’orgues.

Samedi 13 octobre 2018, Pierre-Marie Guéritey, docteur–ingénieur de...

À partir du mardi 18 septembre 2018, Denis Grisel a repris les COURS de PALÉOGRAPHIE

Après le succès des formations depuis le printemps 2017, Denis Grisel a...

Programme septembre-décembre 2018 des Archives départementales de la Haute-Saône

Voici le programme des animations qu’offrent les Archives...

Vendredi 29 juin 2018, la revue n° 104 est partie

Vendredi 29 juin 2018, la revue n° 104 de la SALSA a été déposée à La...

Samedi 7 juillet 2018, Roland Belin a raconté la vie de Monseigneur Theuret, 1er évêque de Monaco

           Roland Belin durant sa conférence.   Compte rendu...

Le 24 mars 2018, Bernard Mugnier est décédé

Bernard Mugnier, ancien administrateur de la SALSA, est décédé le 24...

Author: Directeur

Share This Post On